Association suspecte entre les crèmes pour prothèses et la neuropathie

May 4, 2010
Topics:
organisations

Dans l’édition de janvier 2010 de son Bulletin canadien des effets indésirables, Santé Canada a présenté un cas
décrivant les risques potentiels de maladie neurologique associés à un usage excessif des crèmes d’adhésion
pour prothèses. Le rapport est reproduit intégralement ci-après.

Usage chronique et excessif de crèmes adhésives pour prothèses dentaires : lien soupçonné avec la neuropathie

Les adhésifs pour prothèses dentaires sont utilisés afin d’améliorer la rétention, la stabilité et la fonction des prothèses dentaires1. Au Canada, les adhésifs pour prothèses dentaires sont réglementés à titre d’instruments médicaux. Les ingrédients actifs dans les formules actuelles peuvent inclure une combinaison de sels de zinc et de calcium de l’éther polyméthyl vinyl et de l’anhydride maléique (PVM-MA) contenant de la carboxyméthylcellulose1. L’ingestion chronique et excessive de zinc peut entraîner une carence en cuivre, une cause établie et de plus en plus reconnue de maladies neurologiques2. Cet effet peut se manifester par une faiblesse et des engourdissements des extrémités. Certaines crèmes adhésives pour prothèses dentaires commercialisées, y compris certaines formules de Fixodent et de Poli-Grip, contiennent des concentrations de zinc d’environ 17 à 34 mg/g2.

En novembre 2006, Santé Canada a reçu une déclaration d’effets indésirables au sujet d’une femme de 52 ans qui avait utilisé la crème adhésive dentaire Ultra Poli-Grip pendant des années et avait ingéré de grandes quantités de ce produit. La patiente a ressenti des engourdissements dans les deux jambes (date non précisée).

En septembre 2009, Santé Canada a reçu une déclaration au sujet d’une femme de 56 ans qui avait utilisé la crème adhésive Fixodent Original pendant 7 à 8 ans. Récemment, elle a ressenti des douleurs inexpliquées, des engourdissements et une perte de sensibilité dans les membres.

On a publié des cas similaires de maladies neurologiques soupçonnées d’être associées à l’utilisation exagérée (plus d’un tube de 68 g par semaine) et à l’ingestion chronique et excessive de crèmes adhésives pour prothèses dentaires contenant du zinc2,3.

Santé Canada encourage la déclaration à l’Inspectorat de la Direction générale des produits de santé et des aliments de tout effet indésirable soupçonné d’être associé à l’utilisation d’adhésifs pour prothèses dentaires. Le numéro sans frais à composer est le 1-800-267-9675.

Références

  1. Grasso JE. Denture adhesives: changing attitudes. J Am Dent Assoc. 1996;127(1):90-6.
  2. Nations SP, Boyer PJ, Love LA, Burritt MF, Butz JA, Wolfe GI, et al. Denture cream: an unusual source of excess zinc, leading to hypocupremia and neurologic disease. Neurology. 2008;71(9):639-43.
  3. Spain RI, Leist TP, De Sousa EA. When metals compete: a case of copper-deficiency myeloneuropathy and anemia. Nat Clin Pract Neurol.
    2009;5(2):106-11.

Réimprimé du Bulletin canadien des effets indésirables. Janvier 2010. Vol 20(1). Disponible à : www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v20n1-fra.php (accédé le 19 janvier 2010).

Santé Canada vient de lancer une version plus conviviale de la Base de données en ligne des effets
indésirables de Canada Vigilance. Pour obtenir plus d’information sur cette base de données et le
signalement des effets indésirables, visitez www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/index-fra.php.

Add new comment