Évaluation des risques oculaires associés à 4 types de lampes à polymériser

October 4, 2011

SOMMAIRE

Objectif : Évaluer le risque de lésions oculaires associe aux appareils de photopolymérisation et estimer les durées d'exposition oculaire maximale admissible pour chaque type d'appareil, durant une journée de travail de 8 heures.

Méthodologie : Quatre types d'appareils de photopolymérisation (arc de plasma; diode électroluminescente basse et forte puissance; quartz-tungstène-halogène) ont été utilisés pour polymériser une restauration sicule sur l'incisive centrale supérieure à partir des faces linguale et buccale. Pour simuler l'exposition oculaire, l'irradiance spectrale (W/[cm2·nm]) des appareils a été mesurée 5 fois à 3 distances (30 cm, 50 cm et 100 cm) de la dent. L'éclairement énergétique pondéré dans la lumière bleue et l'ultraviolet (UV) auquel serait exposé l'œil avec chaque type d'appareil a été calculé.

Résultats : Les limites d'exposition journalière maximale admissible pour les rayonnements UV ont été supérieures à 8 heures à toutes les distances et orientations. Dans le cas de la lumière bleue, la durée d'exposition journalière cumulative maximale admissible a varié de 6 secondes durant la polymérisation depuis la face linguale avec l'appareil à plasma à 1,5 heure avec l'appareil à diode électroluminescente basse puissance depuis la face buccale.

Conclusions : Les 4 appareils de photopolymérisation testés ne posent pas de risque de lésions oculaires dans la plage des rayonnements UV. Les lampes à plus forte puissance pourraient causer des lésions oculaires en lumière bleue à plus courte distance, des lésions étant susceptibles de se produire après une exposition cumulative de seulement 6 secondes à une distance de 30 cm durant une journée de travail de 8 heures.


Pour lire l'article complet (disponible en anglais seulement)

Add new comment