Dysplasie osseuse (cémento-osseuse) de la mâchoire : Une analyse clinique et radiographique

June 15, 2011

Sommaire

Objectifs : Examiner les caractéristiques démographiques et le tableau clinique des patients atteints d’une dysplasie osseuse ou cémento-osseuse (DO/DCO) de la mâchoire et déterminer la fréquence de certaines caractéristiques radiologiques.

Méthodologie : Les dossiers cliniques et radiographiques de 118 patients atteints de DO/DCO, obtenus des archives du service de radiologie buccale et maxillofaciale de l’Université de Toronto, ont été examinés. Les données démographiques et cliniques, les observations radiographiques et les diagnostics définitifs ont été compilés et analysés pour déterminer les caractéristiques types.

Résultats : Des 117 patients dont l’âge et le sexe étaient connus, la majorité [97 (82,9 %)] étaient des femmes dont l’âge moyen (± écart-type) était de 44,3 ans (± 13,4). Quatre-vingt-trois (72,2 %) des 115 patients qui avaient des symptômes connus étaient asymptomatiques sur le plan clinique. Chez 93 patients (78,8 %), la DO/DCO se limitait à un seul site (c.-à-d. DO/DCO périapicale) et, chez 25 autres (21,2 %), elle était présente dans de nombreux sites (floride). De plus, 15 cas (12,7 %) ont été associés à un ou plusieurs kystes osseux simples et 13 (11,0 %) à une ostéomyélite. Dans la plupart des cas, la DO/DCO était unilatérale et la lésion était située au maxillaire inférieur et n’était habituellement associée qu’aux dents postérieures. Les lésions présentaient des contours sclérotiques ou cortiques bien définis [108 patients (91,5 %)] et étaient entourées d’une bordure radioclaire. Peu d’effets ont été observés sur les structures adjacentes. Enfin, 85 lésions (72,0 %) étaient au stade mixte radioclaire/radio-opaque et présentaient des radios-opacités denses rappelant le cément.

Conclusions : La majorité des cas de DO/DCO ont été observés chez des femmes dans la cinquantaine, pour la plupart asymptomatiques. La DO/DCO s’est principalement manifestée sous forme de lésions solitaires, mais a parfois été accompagnée de kystes osseux simples ou d’une ostéomyélite.


Pour lire l'article complet (disponible en anglais seulement)

Add new comment