Lien entre les abcès dentaires et les abcès cérébraux?

September 24, 2012

J'ai trouvé intéressant l'article1 décrivant un cas d'abcès cérébral, mais la conclusion qui établit un lien entre l'abcès et une carie dentaire est sans fondement scientifique et d'une imprécision agaçante, et elle frôle le journalisme sensationnaliste.

Streptococcus anginosus est une bactérie opportuniste, qui fait partie de la flore normale de la cavité buccale, de la gorge et du tube digestif et qui est souvent isolée des abcès qui se forment dans l'organisme de personnes immunodéprimées. Aucun élément de preuve ne permettait d'associer cet état à la dent cariée : il n'y avait en effet aucune tuméfaction ou purulence ni aucun autre signe d'infection. Si les auteurs peuvent sauter à cette conclusion, alors on pourrait s'attendre – compte tenu des millions d'enfants qui sont atteints quotidiennement de réelles infections dentaires et infections de la gorge – à ce que les abcès cérébraux soient répandus.

Ce point n'est pas pertinent, car l'abcès cérébral est un problème neurologique rare, qui ne concerne même pas les dentistes.

Dr Michael Kelly

Halifax, Nouvelle-Écosse

Référence

  1. Hibberd CE, Nguyen TD. Abcès cerebral consecutive à une infection dentaire chez un garçon de 11 ans : une étude de cas. J Can Dent Assoc. 2012;78:c49_f.

Réponse des auteurs

Nous vous remercions de vos commentaires au sujet de notre article1. Certains passages de votre lettre (p. ex. dent cariée, réelles infections dentaires) laissent croire qu'il n'y avait pas d'abcès sur la dent 75 et que celle-ci n'était que cariée. Or, la molaire primaire dans notre étude de cas présentait une carie profonde et une zone radioclaire à la furcation, et l'enfant avait des antécédents récents de douleur et de tuméfaction localisée. Ces signes et symptômes nous ont permis d'établir un diagnostic provisoire d'abcès dentaire sur la dent 75. La mise en culture d'échantillons prélevés de l'alvéole après l'extraction a confirmé le diagnostic d'abcès dentaire.

Nous convenons que Streptococcus anginosus est souvent présent dans les cultures d'échantillons prélevés de la cavité buccale, de l'appareil génito-urinaire et du tube digestif, ainsi que chez des personnes immunodéprimées atteintes d'infections purulentes du foie, du système nerveux central et des poumons. Cependant, ce pathogène a aussi été mis en culture et mis en cause à maintes reprises dans la formation d'abcès odontogènes chez des personnes immunocompétentes2,3. De plus, la littérature indique que les abcès intracérébraux sont plus fréquents chez les enfants et les adolescents immunocompétents que chez ceux qui sont immunodéprimés4.

Pour répondre à votre allégation selon laquelle « aucun élément de preuve ne permettait d'associer cet état (abcès cérébral) à la dent cariée… », nous tenons à préciser que nous avons bien pris soin d'indiquer que le diagnostic avait été posé par élimination. Les examens médicaux n'ont révélé aucun autre facteur de prédisposition, outre l'abcès odontogène consécutif à la nécrose de la dent 75. Les patients atteints d'une infection qui menace leur pronostic vital reçoivent souvent une antibiothérapie avant le prélèvement des échantillons, et ceci peut compromettre les résultats de la culture bactérienne. De fait, dans 24 % à 40 % des abcès cérébraux, les résultats de la culture sont négatifs, en grande partie à cause de l'antibiothérapie préalable5. Dans notre étude de cas, des espèces de Streptococcus ont été isolées des cultures faites à partir des échantillons prélevés de l'alvéole d'extraction de la dent 75 et Streptococcus anginosus a été isolé des cultures de l'abcès cérébral.

Quant aux données appuyant le lien entre l'abcès cérébral et l'abcès sur la dent 75, nous croyons que notre étude présente une description exacte d'un cas inhabituel. Nous n'avons jamais voulu laisser entendre que tout patient ayant une infection de la gorge, des oreilles ou des dents présente un risque immédiat d'abcès cérébral. Les abcès cérébraux sont rares, car l'organisme a de multiples systèmes de défense qui empêchent la propagation contiguë et générale d'infections au cerveau. Les principes biologiques montrent toutefois que la propagation d'une infection des dents, des oreilles ou de la gorge au cerveau est possible, et la littérature nous en offre de nombreux exemples4,6.

Il importe que tous les membres du personnel soignant soient informés des conséquences que peut avoir une infection odontogène non traitée. L'abcès cérébral chez les enfants est une affection rare, mais grave, car elle peut entraîner des séquelles neurologiques permanentes et même la mort. Bien que de nombreux enfants vivent avec des abcès dentaires localisés, dans ce rare cas l'abcès a été le principal facteur étiologique possible de l'abcès cérébral.

Dr Trang Nguyen

Dre Christine Hibbert

Références

  1. Hibberd CE, Nguyen TD. Abcès cerebral consecutive à une infection dentaire chez un garçon de 11 ans : une étude de cas. J Can Dent Assoc. 2012;78:c49_f.
  2. Robertson D, Smith AJ. The microbiology of the acute dental abscess. J Med Microbiol 2009;58:155-62.
  3. Fisher LE,Russell RR. The isolation and characterization of milleri group streptococci from dental periapical abscesses. J Dent Res 1993;72:1191-93.
  4. Goodkin HP, Harper MB, Pomeroy SL. Intracerebral abscess in children: historical trends at Children's Hospital Boston. Pediatrics. 2004;113(6):1765-70.
  5. Petti CA, Simmon KE, Bender J, Blaschke A, Webster KA, Conneely MF et al. Culture-negative intracerebral abscesses in children and adolescents from Streptococcus anginosus group infection: a case series. CID 2008:46:1578-80.
  6. Azenha MR, Homsi G, Garcia IR Jr. Multiple brain abscess from dental origin: case report and literature review. Oral Maxillofac Surg. 2011;[Epub, version imprimée à paraître] DOI 10.1007/s10006-011-0308-3.

Citez cette réponse comme suit  J Can Dent Assoc 2012;78:c118_f

Add new comment