Skip over navigation

La féminisation de la dentisterie

Affiché le 2012-04-03

Mots-clés : profession dentaire
Citez comme suit : J Can Dent Assoc 2012;78:c34_f


J'ai eu l'impression d'avoir tant soit peu raison en lisant l'article sur la féminisation de la dentisterie paru récemment.1 À titre de membre du conseil d'administration de l'ADC, j'ai assisté il y a environ 5 ans, à Ottawa, à une réunion interactive sur l'équilibre de la main d'œuvre en dentisterie canadienne. Ma fille faisait alors ses études en médecine dentaire, et j'ai fait part à l'animatrice de la réunion de mon opinion, à savoir que parce qu'il y avait plus de femmes diplômées en médecine dentaire, la profession devrait en former un plus grand nombre.

Je me disais (et l'article du JADC le démontre clairement) que les femmes dentistes travaillent moins d'heures, de jours et d'années que leurs homologues masculins. Mon opinion était simplement d'ordre démographique et ne visait pas à dénigrer la femme. Cependant, l'animatrice m'a réprimandé pour mon commentaire, disant qu'il était sexiste. J'espère qu'elle lira cette lettre, voire qu'elle y répondra!

Je suis un dentiste qui travaille dans un cabinet qui en comprend 4, dont 2 femmes dentistes phénoménales. Je ne suis certes pas le seul dentiste qui ait observé la situation. Or, le scénario d'ensemble démontre que, si vous dites vrai (surtout à Ottawa), la rectitude politique ne tient parfois pas compte des faits. Je félicite les auteurs de l'article pour leur prise de position réfléchie et courageuse et j'espère qu'ils ne seront jamais ridiculisés pour avoir énoncé les faits.

Dr Lloyd Skuba,
Edmonton (Alb.)

Référence

  1. McKay JC, Quiñonez CR. La féminisation de la dentisterie : répercussions sur la profession. J Can Dent Assoc. 2012;78:c1_f.


==

Cite this as: J Can Dent Assoc 2010;76:C34_f

J'écris pour dire combien j'ai aimé l'article du JADC sur les femmes en dentisterie.1 Bien entendu, je pense à ma fille Maureen, mais aussi à la promotion de 1973 de l'Université de Toronto. Bien que l'année précédente n'ait compté qu'une seule femme dentiste, nous avions 9 «femmes prodiges» dans notre classe – qui se sont toutes lancées dans la pratique à temps plein, dont 2 dans des spécialités. Rétrospectivement, elles étaient de vraies pionnières et des modèles pour cette génération d'étudiantes en médecine dentaire. Bravo mesdames!

Dr Kevin L. Roach,
Pembroke (Ont.)

Référence

  1. McKay JC, Quiñonez CR. La féminisation de la dentisterie : Répercussions sur la profession. J Can Dent Assoc. 2012;78:c1_f.


Commentaires :

 

Nom :*

Courriel :*

Commentaires :*

Veuillez taper les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessous.


Tous les champs marqués d'un astérisque * sont obligatoires.

Les commentaires formulés en réponse aux articles peuvent être publiés dans la version papier du JADC.

Le Journal de l’Association dentaire canadienne se réserve le droit de réviser, d’éditer, de refuser ou de supprimer les commentaires.