Cent ans de médecine dentaire à l’Université Dalhousie

July 23, 2012


Les Drs Marcia Boyd et Burton Conrod (DDS 1976) ont reçu un grade honorifique durant les célébrations du centenaire.

Des anciens d'aussi loin que 1950 se sont réunis à Halifax, en Nouvelle-Écosse, du 23 au 26 mai dans le cadre des célébrations du centenaire de la Faculté de médecine dentaire de l'Université Dalhousie.

Cet évènement échelonné sur quatre jours a permis de célébrer le 100e anniversaire de la première promotion de la faculté. Plus de 1100 anciens diplômés, membres du corps professoral et du personnel, étudiants, sympathisants et amis étaient présents pour fêter, pour se remémorer les progrès et réalisations de la faculté et pour envisager les défis et occasions à venir.

À la surprise générale, une foule éclair (« flash mob ») a dansé sur l'air du succès très opportun We Are Family pour accueillir les invités. Même ceux qui quittent la faculté continuent à faire partie de la famille. Bon nombre des personnes présentes ont souligné les améliorations apportées à la faculté au fil des ans, et une participante a raconté que son passage à l'Université Dalhousie a été « le meilleur emploi que j'ai eu ».

Des membres de « la famille de la faculté » se sont aussi chargés de toutes les activités de formation continue offertes durant les célébrations du centenaire. Ils ont partagé leur savoir en médecine dentaire ainsi que leur passion à l'égard de l'école. Cette passion a tout particulièrement transpiré lors du souper de clôture, où un ancien a raconté aux quelque 700 convives qu'il a vraiment senti qu'il faisait partie d'une famille quand il a assisté à une conférence et qu'il a vu ses anciens professeurs devenir émotifs à parler de leur passage à l'Université Dalhousie.

La Dre Tesia Rolle, diplômée de la promotion de 2012, a déclamé un texte poétique puissant au sujet de l'engagement de la faculté à l'égard de la santé buccodentaire. Dans cette œuvre, elle a fait référence au Prix William J. Gies pour l'excellence des réalisations, prix que la faculté a reçu de la Fondation ADEAGies de l'American Education Dental Association en avril pour sa contribution aux soins buccodentaires et à l'enseignement de la médecine dentaire.

Ci-dessous se trouve une traduction libre d'un extrait de la poésie de la Dre Rolle :

« L'héritage laissé par le prix Gies est reconnu et salué partout, et je suis fière d'en être maintenant porteuse. Ici, des esprits bien formés m'ont guidée, des âmes bienveillantes m'ont fait cheminer. De certaines, j'étais un peu effrayée, mais je sais qu'elles avaient ma formation à cœur. Du doyen Woodbury et de l'Association dentaire de la Nouvelle-Écosse jusqu'à d'autres associations qui soutiennent notre art. Du doyen accueillant et des membres du corps professoral jusqu'au personnel chaleureux et bienveillant, des braves patients jusqu'à mes camarades de classe qui ont partagé cette voie. Tous, nous étions engagés dans un projet plus grand que nous, dans un effort pour combler les lacunes de la prestation de soins buccodentaires conformes à l'éthique. J'ai choisi cette école avec l'intention d'y trouver une carrière. J'en repars aujourd'hui avec un esprit bien formé qui cherche à atteindre l'excellence. »

Texte d'Afton Aikens


Mot du doyen


Dr Thomas L. Boran

Tout au long des célébrations du centenaire de la médecine dentaire de l'Université Dalhousie, nous avons célébré les réalisations de notre faculté et les nombreuses personnes talentueuses qui ont été associées à ce merveilleux établissement au cours des 100 dernières années.

J'étais ravi qu'autant de membres de notre « famille de la faculté » soient présents pour constater tous les progrès accomplis. Parallèlement, je peux aussi comprendre les sentiments qu'éprouvaient nos fondateurs quand cette faculté en était à ses balbutiements. Ils étaient tournés vers l'avenir, tout comme nous le sommes aujourd'hui.

Grâce à leur vision, à leur sens de l'initiative, à leurs sacrifices et à leur conscience professionnelle entourant la santé buccodentaire des Néo-Écossais, notre faculté a pu devenir ce qu'elle est aujourd'hui. Fiers de cet exemple, nous continuons à viser l'excellence.

Pour l'avenir, la faculté s'affaire à mener des recherches novatrices et à renouveler son programme d'enseignement et de clinique, de façon à rester axée sur les soins aux patients et sur l'accès aux soins pour toute la population. Nous voulons offrir à nos étudiants l'expérience et les occasions qui leur permettront de veiller à la santé buccodentaire des gens pour améliorer leur qualité de vie.

Quand je songe à l'avenir, une citation me vient à l'esprit. Il s'agit d'un message inspirant de Jack Layton, qui dans sa dernière lettre à la population canadienne a dit : « Mes amis, l'amour est cent fois meilleur que la haine. L'espoir est meilleur que la peur. L'optimisme est meilleur que le désespoir. Alors aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde. »

Je souhaite remercier sincèrement toutes les personnes qui ont contribué aux célébrations de notre passé et qui entrevoient l'avenir de la médecine dentaire à l'Université Dalhousie. Ensemble, nous nous assurerons que les 100 prochaines années seront aussi fructueuses que les 100 premières!

Le Dr Boran est doyen de la Faculté de médecine dentaire de l'Université Dalhousie.

Cliquez sur une des photos suivantes pour télécharger la galerie d'images.



















Photos : Services de conception, Université Dalhousie

Add new comment