Redressons la barre auprès des dentistes

February 6, 2013

En tant que dentiste pédiatrique retraitée âgée de 84 ans, j'étais ravie de lire l'article de la Dre Marielle Pariseau dans le JADC1. À l'époque où j'exerçais encore, on priait les patients de nous amener leur enfant en consultation à 2 ans, mais je m'inquiète de la détection croissante de caries en bas âge et je trouve qu'il était grand temps que quelqu'un tire la sonnette d'alarme. J'espère que l'idée de« redresser la barre » aura de l'effet. Il faut agir pour informer et les patients et les membres de notre propre profession.

À mon avis, nous devrions chercher à inclure les médecins dans cette campagne, surtout les spécialistes en pédiatrie. Quand j'enseignais à l'Université de Toronto dans les années 1970, nous avions voulu faire inclure des renseignements sur la dentisterie préventive dans les cours de médecine. Nos efforts en ce sens s'étaient soldés par un refus poli : « Merci. Nous disposons déjà de toute l'information dentaire nécessaire. » Or, cette information traitait surtout de pathologie buccale.

Pour contrer cette situation, j'ai rendu moi-même visite aux pédiatres de ma région dans leur cabinet et je leur ai remis de l'information sur la prévention. Mais cela ne suffit pas. L'ADC doit jouer un rôle actif en ce sens, sinon toutes les améliorations de la santé buccodentaires cumulées à la fin du siècle dernier seront vaines.

Dre Maret Truuvert

Toronto (Ontario)

Référence

  1. Pariseau M. Redressons la barre : les consultations chez le dentiste avant l'âge d'un an. J Can Dent Assoc. 2012;78:c124_f.

Add new comment