Le temps est venu de passer en revue vos portefeuilles d’assurance et de placements

April 8, 2013

Profitez de l’arrivée du printemps pour examiner vos portefeuilles d’assurance et de placements. Recherchez les éléments qui pourraient compromettre le rendement de vos portefeuilles. Pour vous aider, vous trouverez ci-dessous des exemples de situations qui pourraient nuire à vos portefeuilles.

Absence de plan ou de stratégie

Sans un bon plan financier, vous ne saurez pas si vous pouvez vous permettre d’acheter un nouveau cabinet, de payer les études de vos enfants ou de profiter d’une retraite confortable. En disposant d’un plan financier pour chacune des étapes de la vie, vous n’aurez pas à vous inquiéter de votre situation financière. Une étude récente sur l’importance de la planification financière, intitulée Value of Financial Planning Study1, confirme que les Canadiens qui disposent d’un plan financier complet s’en tirent généralement mieux sur le plan émotif et financier et ont tendance à être plus satisfaits que les personnes qui n’en ont pas.

Un bon plan financier définit vos objectifs financiers à court, à moyen et à long terme et établit leur priorité. Il tient compte également de vos objectifs financiers personnels et professionnels, ainsi que de vos besoins en matière de planification successorale. Il est bon de le revoir régulièrement, puisque vos objectifs personnels et professionnels peuvent changer avec le temps.

À titre de dentiste, vous pouvez obtenir un plan financier complet sans frais auprès des conseillers en assura nces agréés et des planificateurs financiers agréés du CDSPI Services consultatifs Inc. (voir les coordonnées à la fin de cet article). Ces derniers sont exclusivement au service des dentistes et de leur famille et ont une connaissance approfondie des enjeux financiers auxquels les dentistes sont confrontés.

Mauvaise gestion du risque

Objectifs de placement et tolérance au risque

Tous les placements comportent des risques, même les placements qui sont habituellement considérés comme sûrs, notamment les CPG offrant des rendements garantis. Le risque encouru par les placements garantis est la perte du pouvoir d’achat de l’épargne en raison de l’inflation. Bien que les actions et les fonds d’actions puissent être volatils à court terme, avec le temps, ces titres dégagent habituellement un rendement supérieur à celui des autres catégories d’actifs.

Gérez votre risque de placement en veillant à ce que votre portefeuille détienne des placements dans différentes catégories d’actifs, en tenant compte de votre niveau de tolérance au risque et de votre horizon de placement. Si vous avez des objectifs à court terme, comme payer les études postsecondaires de vos enfants au cours des cinq prochaines années, votre niveau de tolérance au risque devrait être moins élevé et vous devriez détenir un pourcentage plus important de liquidités et de placements producteurs de revenus dans votre portefeuille. Si votre horizon de placement est plus long et que vous avez suffisamment de temps pour supporter la volatilité à court terme, vous pourriez détenir un pourcentage plus élevé d’actions. Vous devriez toujours consulter votre conseiller financier pour vous assurer que votre sélection d’actifs reflète votre niveau de tolérance au risque.

Couverture d’assurance

Votre portefeuille d’assurance sera considéré comme risqué si vos montants de couverture sont insuffisants et pourrait compromettre votre bien-être financier. Votre conseiller en assurances peut vous aider à déterminer le montant d’assurance qui vous convient. Entretemps, voici quelques lignes directrices.

Pour l’assurance invalidité, souscrivez le montant de couverture le plus élevé pour votre niveau de revenu, afin de pouvoir maintenir votre niveau de vie pendant une période d’invalidité. Mettez à niveau votre couverture au fur et à mesure que votre revenu augmente. Selon les statistiques, le risque d’être frappé d’une invalidité pendant une période prolongée au cours de votre vie professionnelle est de 50 %2.

Si vous prévoyez acheter ou renouveler l’équipement de votre cabinet ou faire des rénovations, pensez à augmenter votre couverture du contenu du cabinet, afin de bénéficier d’une protection accrue en cas de vol, d’incendie, d’inondations ou autres dégâts. Également, vous et votre conjoint devriez tous deux être assurés. Il est important de veiller à ce que votre assurance vie couvre vos paiements hypothécaires, les soins des enfants, les frais de scolarité et autres frais qui pourraient présenter un fardeau financier pour vos proches, advenant votre décès prématuré.

Chevauchement des types de placements et d’assurance

Optimisez le rendement de votre portefeuille de placements en réduisant le nombre de fonds de placement, si vous avez trop de fonds similaires. Par exemple, vous n’avez pas besoin de deux fonds d’obligations canadiennes faisant l’objet d’une gestion prudente. En général, un portefeuille bien diversifié sera composé de sept à neuf fonds. Si vous

détenez trop de fonds, il sera plus facile de perdre de vue le rendement de votre portefeuille.

Il pourrait également y avoir des chevauchements dans votre portefeuille d’assurance si vous avez une assurance vie et une assurance prêt hypothécaire, par exemple. L’utilisation de votre police d’assurance vie existante (ou l’augmentation du montant de celle-ci) pourrait vous offrir un meilleur contrôle et plus de flexibilité par rapport à une assurance prêt hypothécaire souscrite auprès d’un prêteur. Vous pourrez conserver l’assurance une fois le prêt remboursé ou si vous transférez votre prêt hypothécaire à une autre institution financière.

Rééquilibrage de votre portefeuille

Votre portefeuille peut également être vulnérable aux changements qui surviennent avec le temps. Par exemple, la composition de l’actif de votre portefeuille peut s’éloigner de la composition idéale en raison du rendement inférieur ou supérieur dégagé par certaines catégories d’actifs avec le temps. Si vous négligez de rééquilibrer votre portefeuille, vous pourriez accroître votre risque de placement et potentiellement réduire vos rendements. Le rééquilibrage de votre portefeuille signifie encaisser vos gains et utiliser les fonds pour acheter des titres dans les secteurs sous-représentés de votre portefeuille. Votre conseiller financier peut vous aider à déterminer le moment de rééquilibrer votre portefeuille.

Il est bon également de revoir vos désignations de bénéficiaires pour vos portefeuilles d’assurance et de placements. Ces désignations peuvent devoir être mises à jour si des changements sont survenus dans votre vie personnelle ou professionnelle, notamment un mariage, un divorce ou un nouveau partenaire d’affaires.

Coûts excessifs

Les frais d’ouverture de compte, les frais d’entrée et de sortie et les commissions peuvent réduire les rendements de vos placements. Il est bon d’étudier votre portefeuille de placements pour savoir ce qui en est de ces frais. Supposons que vous ayez un revenu de placement annuel* de 20 000 $ qui correspond à un rendement moyen de 6 % par année. Sur une période de 25 ans, votre portefeuille pourrait enregistrer une croissance de 160 000 $ de plus, si les frais payés étaient réduits d’un point de pourcentage. La valeur médiane des frais de gestion pour les fonds du CDSPI est de 1,27 %, tandis que celle des fonds communs de placement canadiens est de 2,5 %.3 Les frais de gestion pour les fonds du CDSPI sont en moyenne de 1,93 %4, par rapport à 2,56 %5 pour les fonds communs de placement d’actions canadiennes.

Si vous payez trop pour votre assurance, cela pourrait également nuire à votre portefeuille d’assurance. Lorsque vous souscrivez une assurance, demandez plusieurs soumissions et assurez-vous d’obtenir des comparaisons exactes. Également, profitez des économies que vous pouvez réaliser si votre association dentaire offre des taux privilégiés d’assurance collective à ses membres.

De plus, en choisissant une franchise plus élevée pour votre assurance auto ou habitation, vous pouvez réduire le montant de vos primes. Cependant, assurez-vous d’être en mesure de payer la franchise plus élevée. La franchise est un montant fixe que vous devez payer advenant un sinistre assuré.

Imposition trop élevée

Pour optimiser l’efficacité fiscale, songez à inclure des fonds Catégorie de société dans votre portefeuille de placements non enregistrés. Ces fonds peuvent offrir l’efficacité fiscale des gains en capital, sans égard à la façon dont les revenus sont gagnés, ce qui peut réduire le taux d’imposition ou reporter le paiement de l’impôt.

Pour réduire le montant des gains de placement imposables, vous souhaiterez peut-être détenir des placements en actions plus risqués à l’extérieur de votre REER (régime enregistré d’épargne-retraite), afin de pouvoir appliquer les pertes en capital à vos gains.

Si votre portefeuille d’assurance n’inclut pas d’assurance vie permanente, songez à inclure ce type de police alors que vous prenez de l’âge et que vos actifs imposables augmentent. Une assurance permanente est utile à des fins de planification successorale, notamment pour payer l’impôt sur vos actifs à votre décès. Avec cette couverture, vos proches n’auront pas à vendre le chalet familial ou d’autres biens que vous leur avez légués pour payer l’impôt.

Vous pouvez obtenir des conseils personnalisés en fonction de votre situation personnelle et professionnelle, en communiquant avec un conseiller agréé relevant du CDSPI Services consultatifs Inc. Composez le 1-877-293-9455, poste 5003 (assurance) ou poste 5021 (placements).

* Le calcul tient pour acquis que l’investissement de 20 000 $ est fait au début de chaque année.

LES AUTEURS

 

Susan Roberts, B.A., FLMI, ACS, AIAA, CHSMD, est vice-présidente des Services consultatifs d’assurance et courtière principale adjointe au CDSPI Services consultatifs Inc.

 

Ron Haik, MBA, PFA, CGF, FICVM, CSWP MD, est viceprésident des Services consultatifs de placements au CDSPI Services consultatifs Inc.

Références

  1. Étude réalisée à la demande du Conseil relatif aux standards des planificateurs financiers.
  2. Table de morbidité IDA des Commissionnaires et Table de mortalité SO des Commissionnaires, Société des actuaires 1985
  3. http://www.cbc.ca/news/business/taxseason/story/2013/01/24/marketplace-mutual-fund-fees.html
  4. Regulators Eye Crackdown on Soaring Mutual Fund Fees, The Globe and Mail, 13 décembre 2012.
  5. Mackenzie Study Claims Canada’s Mutual Funds No Costlier Than America’s, Financial Post, 10 septembre 2010.

Add new comment