La recherche en sciences buccodentaires mène au traitement des fibromes utérins

April 24, 2013
Topics:
traitement / cancer

Des chercheurs du Département des sciences buccodentaires appliquées de l’Université Dalhousie ont mis au point un biomatériau qui pourrait éviter l’hystérectomie à des femmes ayant des fibromes utérins. En effet, grâce à une technique ambulatoire qui pourrait être offerte à compter de la fin de 2014, ce matériau constitué de particules de verre biocompatible bloque l’apport sanguin aux tumeurs et devrait nettement réduire le temps de rétablissement, les risques afférents au traitement et les coûts des soins de santé.

Baptisé OccluRad, ce biomatériau est radio-opaque, ce qui devrait permettre la localisation sans agent de contraste. Même si ce matériau était destiné au départ à traiter les fibromes utérins, l’équipe de recherche pense qu’il pourrait servir à la plupart des embolisations. Le Dr Daniel Boyd, chercheur principal, professeur adjoint et membre de l’Institut de recherches sur les matériaux de l’Université Dalhousie, précise : « Cette recherche permettra d’améliorer la sûreté et l’efficacité de l’embolisation grâce à la visualisation directe des particules. Avec OccluRad, nous prévoyons aller au-delà du traitement des fibromes utérins pour nous attaquer au traitement des patients atteints d’un cancer du foi au stade primaire. »

L’équipe de recherche se concentre aussi sur le développement de nouveaux matériaux dentaires qui pourraient servir à stabiliser des fractures vertébrales et sur des ciments ionomères de verre pour faire des restaurations indolores, sans injection et à moindre coût. « Nous apprenons des pays en développement. En Occident, on tend à utiliser des matériaux dispendieux, mais notre équipe essaie de montrer que ces ciments fonctionnent souvent mieux. Ils sont extrêmement efficaces, n’ont pas de réactions allergiques associées et, bien souvent, ne nécessitent pas d’injection », souligne le Dr Boyd.

Cette option de traitement révolutionnaire a mené à la création de la société ABK BioMedical à Halifax, dont le Dr Boyd est le président et conseiller scientifique en chef. Cette société a remporté le premier prix BioInnovation Challenge de BioNova en 2011.

Add new comment