Opinions des dentistes au sujet du programme Free First Visit au Manitoba

November 18, 2015

Résumé

Contexte : En 2010, l'Association dentaire du Manitoba lançait le programme Free First Visit (FFV) (première visite gratuite), dont le but est de donner accès à des services de dépistage dentaire pour les enfants de moins de 3 ans et de promouvoir le concept de la première visite dentaire avant l'âge d'un an. Dans cet article, nous rendons compte des opinions des dentistes au sujet de ce programme.

Méthodologie : La présente étude qualitative porte sur trois groupes de discussion tenus à Winnipeg, au Canada. Un guide d'entrevue avait été conçu pour structurer les discussions.

Résultats : Trente dentistes ont participé à ces groupes de discussion. Les participants se sont dits très favorables au programme FFV et à son maintien. Parmi les raisons invoquées par les dentistes pour justifier leur participation à ce programme, mentionnons la promotion des visites précoces chez le dentiste et la communication de conseils d'ordre préventif aux parents. À l'opposé, le motif le plus souvent invoqué par les dentistes pour justifier leur non-participation au programme a été le fait qu'ils offraient déjà des soins dentaires gratuits aux enfants. Selon les dentistes, le programme vise principalement à mieux sensibiliser le public à l'importance des visites dentaires précoces, à établir des foyers de soins dentaires, à renseigner les parents, à détecter les premiers signes de carie ainsi qu'à faire en sorte que les enfants soient plus à l'aise dans les cliniques dentaires. De l'avis des participants, le programme FFV a incité certains parents à consulter le dentiste plus tôt qu'ils ne l'auraient fait autrement pour leurs enfants, ajoutant que la plupart des premières visites gratuites ont été offertes à des familles qui faisaient déjà partie de leur clientèle. Selon les dentistes participants, la plupart des parents ne connaissent pas l'existence du programme FFV et ne savent pas qu'il est recommandé que la première visite dentaire ait lieu vers l'âge d'un an. Les dentistes ont recommandé que le programme FFV mette davantage l'accent sur la promotion de la première visite avant l'âge d'un an, estimant que l'élément « gratuité » devrait constituer un message secondaire. Ils ont également recommandé que les dentistes généralistes participent en plus grand nombre au programme, car la plupart des premières visites gratuites ont actuellement lieu chez les dentistes pédiatriques.

Conclusions : La plupart des dentistes qui ont participé à cette étude sont en faveur du programme FFV et appuient son maintien au Manitoba.

Add new comment